Diagnositc

Pour un spécialiste, il n’y a pas de confusion possible entre une plagiocéphalie, brachycéphalie et scaphocéphalie d’origine positionnelle et des malformations crâniennes appelé craniosténose, les causes, les caractéristiques et les solutions sont très différentes.

Si vous êtes parents, allez directement sur la page des difformités.. Comparez la physionomie de votre enfant avec les difformités. Vous ne trouverez rien de comparable, puisque selon chaque type il existe différents degrés de déformations plus ou moins sévères, en fonction de la façon dont la déformation a été produite. Si vous pensez que la tête de votre enfant est anormale, consultez un expert.

La plupart des recherches complémentaires effectuées aux rayons-X, CT scanner et IRM sur des cas de déformations crâniennes ne sont absolument pas nécessaires..

  • Un spécialiste ou des parents d’enfants affectés peuvent en un coup d’oil diagnostiquer une difformité.
  • Nous pouvons tous nous engager à aider les autres: les professionnels par vocation et les parents selon leur expérience.

Nous devons prendre au sérieux la gravité de la plagiocéphalie

Doutes sur la plagiocéphalie

Les parents des enfants qui sont atteints de plagiocéphalie ont souvent l’impression de se trouver face à un obstacle infranchissable. En tant que professionnels, nous nous demandons souvent pourquoi la plagiocéphalie, la brachycéphalie et la scaphocéphalie d’origine positionnelle ne suscitent pas la même attention que d’autres maladies pédiatriques ou d’autres malformations orthopédiques qui sont, pour certaines d’entre elles, souvent moins graves.
L’avis compétent de la American Academy of Pediatrics (2003).

  • Ou diagnostiquées trop tard.
  • Même lorsqu’on les diagnostique à temps, on leur donne souvent qu’une faible importance.
  • Elles sont souvent considérées comme des problèmes esthétiques alors qu’en réalité il s’agit de réelles déformations crâniennes.
  • Nombreux sont les parents qui souhaitent des traitements, mais les médecins ont souvent tendance à les en dissuader.
  • D’autres médecins qui connaissent des alternatives cachent les informations utiles aux parents.
  • Voici des commentaires que les parents entendent souvent : « Ca n’a pas d’importance », « Ca ne vaut pas le coup d’en faire une fixation », « Ca s’arrangera tout seul », « Ses cheveux cacheront tout ça », « Personne n’est parfait », « Son père a la même tête » .
Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers pour améliorer nos services et vous montrer des publicités en rapport avec vos préférences en analysant vos habitudes de navigation. Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez son utilisation.